Tournée Jeunesse musicale de France 2015- 2017
Opéra de Reims mars 2016

Kate Combault chant, récit
Aline Bartissol ou Claire Pigeot piano
Arnaud Lehmann violon
Éric Fonteny ou Nadia Cauvin violoncelle
Adaptation du texte et mise en scène Édouard Signolet – sur une idée originale d’Arnaud Lehmann
Création lumières Édouard Signolet et Reza Valant
Musique Laurent Petitgirard et N. Rimski-Korsakov, W.A. Mozart, P. Tchaïkovski, M. Moussorgski…

Coproduction AMDC / JM France
En partenariat avec le centre culturel Jean Vilar de Marly-le-Roi (78)
Avec le soutien de la Sacem

Édouard Signolet nous entraîne dans un tourbillon de couleurs, de sons et de personnages en créant une ambiance entre fête foraine et cabaret berlinois. Dans cet univers à la fois festif et crissant se succède une farandole d’êtres magiques et maléfiques, cruels ou bienveillants. La narratrice, entourée d’un trio violon, violoncelle et piano, endosse le rôle d’une bonimenteuse : comme sur un stand de foire, elle apostrophe le public, joue avec ses attentes en ménageant les effets d’annonce et le suspense, l’abreuve de paroles pour lui vendre son histoire.
Dans ce remue-ménage haut en couleur, des compositions originales de Laurent Petitgirard dialoguent avec des grandes pages du répertoire classique, parmi lesquelles le Concerto n° 23 pour piano de Mozart, La Danse des Mirlitons de Tchaïkovski, L’Été de Vivaldi ou encore la Marche funèbre de Chopin. Des chansons complètent ce joyeux mélange des styles, dont Fais pas ci, fais pas ça de Jacques Dutronc et Youkali de Kurt Weill. La Chanson de la fée, interprétée par la chanteuse lyrique Kate Combault, ponctue l’histoire de Pinocchio. Circulaire et répétitive, comme actionnée par la manivelle d’un orgue de barbarie, cette ritournelle au rythme de la valse revient inlassablement pour évoquer l’étourdissement d’un manège de foire. Ce jeu avec les genres est une façon de faire découvrir aux petites oreilles la musique classique, les instruments de musique mais aussi le chant lyrique. D’une grande intensité dramatique, Pinocchio est raconté à la manière d’une pièce de théâtre : en mélangeant les voix et les styles, il offre une écoute particulièrement réjouissante et captivante.