Note plus ou moins d’intention.

Petite leçon de zoologie à l’usage des princesses.

C’est l’histoire d’une princesse et de son professeur, qui vont effectuer une visite ordinaire, d’un zoo ordinaire pour voir des animaux extraordinaires enfermés dans des cages ordinaires ou extraordinaires, tout dépend de l’animal. Pour être plus précis, c’est l’histoire d’une princesse qui n’est pas ordinaire dans un monde ordinaire, pour être encore plus précis c’est une princesse qui vit dans un monde intérieur tellement vaste qu’il en devient extraordinaire. Ce monde extraordinaire, son monde intérieur, celui de la princesse, sort tellement de l’ordinaire que les gens ordinaires préfèrent qu’on l’enferme dans une cage ordinaire, loin du monde ordinaire pour que l’extraordinaire ne vienne pas déranger l’ordinaire.

C’est aussi l’histoire d’un professeur ordinaire, qui souhaite coûte que coûte, ne pas couper la princesse extraordinaire du monde ordinaire. En effet, le professeur ordinaire a trop peur que la princesse extraordinaire, souvent coupée de l’ordinaire, ne s’envole trop loin dans l’extraordinaire et si elle s’envole trop loin dans l’extraordinaire plus jamais elle ne pourra revenir dans l’ordinaire.

Ce qui est triste car elle risque d’y être un peu seule.

Alors le professeur l’emmène au zoo pour voir le loup car la princesse aime les girafes. Le professeur ordinaire va devenir extraordinaire pour que la princesse extraordinaire côtoie un peu l’ordinaire. Mais l’extraordinaire est tellement hors de l’ordinaire que cette visite ordinaire au zoo ordinaire va devenir plus qu’extraordinaire.

Ne paniquez pas, vous comprendrez en voyant le spectacle.

Edouard Signolet